NextEnergies, le spécialiste des solutions industrielles bois énergie

:: Vous êtes ici : Accueil NextEnergies Actualités Les chaufferies biomasse imposent leurs atouts

Toutes les Actualités

Actualités NextEnergies RSS

Toutes les infos et enjeux de l'industrie énergétique !

E-Documentation

Brochure Entreprise Next Energies

NextEnergies

Présentation institutionnelle de l'entreprise.
Fiches Techniques

La Biomasse

Données essentielles sur la ressource en biomasse.
Formulaire Études

Les Aides

Principaux documents présentant les dispositifs d'aides publiques.

Étude d'opportunité

Contacter NextEnergies

Contactez-nous pour une étude d'opportunité gratuite !

Les chaufferies biomasse imposent leurs atouts

Article publié le 08 Mars 2013 à 17h50 Chaufferie HCI

A Herbignac, l'usine HCI, spécialisée dans la fabrication de mozzarella et le séchage des coproduits, est en passe de démarrer une chaufferie biomasse de 16 MW. Nouveau site laitier à basculer vers cette solution de production de vapeur. Entre 2009 et 2012, au moins 18 usines laitières ont choisi de passer à l'énergie biomasse, d'après les chiffres de l'ADEME. La raison de cette vague de projets est avant tout économique : la biomasse est un combustible meilleur marché que le fioul et souvent aussi moins couteux que le gaz.

Sans aléas tarifaires, elle permet à l'industriel de stabiliser le coût de la production de vapeur sur le long terme. Mais la raison est aussi environnementale. En optant pour la biomasse, l'industriel réduit les émissions de CO2 imputable au site, dans un contexte où l'entreprise doit aussi rendre des comptes dans ce domaine, à travers l'affichage environnemental.

Le nombre de chaufferies biomasse va-t-il continuer à grossir ? Beaucoup pensent que oui. "Jusqu'à présent ce sont les sites les plus consommateurs qui ont opté pour l'énergie biomasse. Aujourd'hui les usines à plus faible consommation commencent à en faire de même", observe Jorge Boucas, Président de NextEnergies. Preuve que les projets s'élargissent, l'usine Senoble de Lorris, spécialisée dans la fabrication de produits laitiers ultrafrais, mettra en service au début de cette année, une petite chaufferie biomasse de 2,5 MW.

Pour lire et télécharger l'article de la Revue Laitière Française, cliquez ici.

Page Précédente