NextEnergies, le spécialiste des solutions industrielles bois énergie

Le Bois Energie

Le bois, une énergie renouvelable et compétitive

La consommation française de bois énergie oscille autour de 40 Mm3 par an (9 Mtep), représentant 50% de la production d’énergie renouvelable française. Le bois est une énergie qui ne génère pas de gaz à effet de serre et qui s’intègre au cycle naturel du carbone.

La biomasse est une énergie compétitive, non soumise aux fluctuations des marchés comme le gaz ou le pétrole.

:: Vous êtes ici : Accueil NextEnergies Le Bois Énergie

Toutes les Actualités

Actualités NextEnergies RSS

Toutes les infos et enjeux de l'industrie énergétique !

E-Documentation

Brochure Entreprise Next Energies

NextEnergies

Présentation institutionnelle de l'entreprise.
Fiches Techniques

La Biomasse

Données essentielles sur la ressource en biomasse.
Formulaire Études

Les Aides

Principaux documents présentant les dispositifs d'aides publiques.

Étude d'opportunité

Contacter NextEnergies

Contactez-nous pour une étude d'opportunité gratuite !

Les ressources de bois énergie en France

Les ressources de bois énergie en France présentent un fort potentiel de développement au vu des gisements disponibles. L'exploitation de la forêt française favorise l'activité économique locale et crée 4 fois plus d'emplois que le pétrole ou le gaz, participant ainsi au développement durable des territoires.

Ressource forestière et bocagère

Nettoyage des forêts en France Bois de bocage et rémanents forestiers. 
Cette ressource est encore peu exploitée, et elle est abondante. L’ADEME joue un rôle moteur en France pour le développement de cette filière qui contribuera aussi à améliorer la qualité des forêts françaises. Utilisées à hauteur de 9,2 millions de TEP en 2004
 (à usage domestique principalement), les rémanents d’entretien de la forêt sont de loin le gisement le plus important.

Sous-produits de l’industrie du bois (écorces, sciures, copeaux, délignures, chutes...)

Recyclage du bois de l'industrieL'industrie du bois, scieries, fabricants de meuble et autres industriels de la filière bois, génèrent des sous-produits à chaque étape de la transformation. Une partie de ces produits est exploitée dans leur activité, principalement pour le chauffage. Les déchets de scierie sont recyclés par les industries de trituration (pâte à papier, panneaux de particule), mais aussi par une valorisation énergétique : les sciures sont utilisées pour la fabrication de granulés et les chutes, dosses et délignures sont broyées pour être transformées en plaquettes.

Bois en fin de vie

Ressources en BoisIl existe trois classes pour caractériser la qualité du bois :

Classe A : bois propre sans peinture ou verni (broyats de palettes et cagettes)
Classe B : panneaux agglomérés, bois peint ...
Classe C : bois traités à cœur, traverses de chemin de fer, poteaux télégraphiques,..
.

L’utilisation de bois de classe A est conforme à la définition de la biomasse de la rubrique 2910 de la nomenclature ICPE. 
Les recycleurs et déchetteries développent le tri sur leur plateforme pour mieux valoriser ces produits.

Le bois de classe B peut aussi approvisionner les chaufferies de NextEnergies si un traitement approprié des fumées est prévu.

Taillis à très courtes rotations (TTCR)

Le bois TTCRLes TTCR, taillis à très courtes rotations, sont cultivés pour un usage énergétique. Saule, eucalyptus, peuplier ou robiner faux acacia, sont les principales essences cultivables en taillis et aptes à supporter des coupes fréquentes. Tous les 2 ou 3 ans, la récolte peut être entièrement déchiquetée et vendue sous forme de plaquettes forestières. Cette source, encore peu exploitée, a tendance à se développer pour suivre l'augmentation de la demande en bois.

Autres sources de biomasse

Récupération des surplus agricolesLes biocombustibles céréaliers (issues de céréales, paille…) offrent des alternatives sérieuses tant sur le plan économique que sur le plan environnemental. Un hectare de céréales stocke 10 fois plus d’énergie qu’il ne consomme d’énergie fossile pour être cultivée et l’énergie libérée lors de la combustion équivaut à celle de 4 500 litres de fioul. NextEnergies étudie au cas par cas la ressource locale disponible et adapte les installations à cette offre.